en vain umsonst

(nestroy)

RÉPERTOIRE - EN SALLE

Une comédie dans laquelle des comédiens jouent au chat et à la souris avec des directeurs d'usine et de théâtre. Et où, à la fin, leur jeu virtuose de comédiens - c'est le comble ! - se révélera tout simplement vain, umsonst !

En collaboration avec 't Barre Land. Au répertoire depuis 2015.

Première belge: 27 décembre 2015, Wintervuur, Wilrijk (Anvers)
Première néerlandaise: 19 janvier 2016, Brakke Grond, Amsterdam

Le texte

La vision romantique du rôle de l'artiste a volé en éclats. Désormais, l'épanouissement personnel n'est plus l'apanage de l'artiste ; il est devenu le credo de la société occidentale moderne, soumise au capitalisme. Et maintenant ?!



Johann Nepomuk Nestroy (Autriche, 1801-1862) était le démon de la bourgeoisie nantie. Tout spécialement pour son public viennois du XIXe siècle, il a récrit plusieurs farces françaises à succès, en veillant à ajouter une couche parodique et existentielle au comique. Nestroy était un prodige du théâtre : il écrivait des pièces dans lesquelles il tenait le premier rôle et qu'il produisait en tant que directeur du Burgtheater. Il était également le grand inspirateur de Karl Kraus et de Thomas Bernhard. Ses pièces sont certes phénoménales, mais leur interprétation traditionnelle en langue néerlandaise pêche par des mises en scène ringardes et typées.



Dans la pièce 'Umsonst' (« en vain »), deux comédiens quittent le milieu provincial du théâtre, par amour et pour la gloire, fuyant un propriétaire d'usine et un directeur de théâtre. Ils échouent dans un hôtel, où ils se font passer à tour de rôle pour des marquis italiens, des hôteliers viennois, des serveurs, mais aussi l'un pour l'autre. Entretemps, ils répètent la pièce 'Die Räuber'. Nestroy parodie Schiller et 'As you like it' de Shakespeare dans le thème de la liberté, comprise en tant que tentative d'échapper à une mentalité petite-bourgeoise.



Dans 'Umsonst', les rebondissements de l'intrigue se révèlent inutiles et superflus, les comédiens doivent toujours se produire gratuitement et pour rien ; autant s'épargner la peine de créer un beau spectacle, car, au bout du compte, c'est toujours la même rengaine : «cela n'en vaut pas la peine, cela n'en vaut pas la peine» (2e acte, intermezzo chanté).



Comp.Marius et ’t Barre Land, un petit collectif de comédiens hollando-flamands qui n'en est pas à son premier essai : dans le passé, ils ont déjà réalisé 'Henry IV' (1997), 'Le Constant idéal' (2003), ainsi que 'Oh les beaux jours' (2007). Quant à Jonas Vermeulen, après avoir collaboré au spectacle 'Figaro' (2014), il revient dans cette nouvelle production pour en signer la musique, mais aussi - et pour la première fois - en tant qu'acteur.

Collaborateurs

Traduction et adaptation: 't Barre Land & Comp.Marius
Comédiens: Margijn Bosch, Czeslaw De Wijs, Anouk Driessen, Waas Gramser, Vincent van den Berg, Kris Van Trier, Jonas Vermeulen
Collaboration entre Comp.Marius et 't Barre Land

Presse

Playlist

à déterminer

sep2016

fév2016

jan2016

déc2015