portrait

Fabricants de théâtre, Waas Gramser et Kris Van Trier sont deux compagnons de scène inséparables depuis 1991. Ils réalisent leurs premières représentations au sein de la compagnie tg STAN (1991-1993) avant de s’associer au sein du collectif Maten (1994-1996) avec Guy Cassiers, puis pendant huit ans au sein de la compagnie De Onderneming (1997-2005), une structure de production alternative à laquelle ils prennent activement part. En 2006, les deux comédiens décident de suivre leur propre chemin et jouent désormais sous la bannière de Comp.Marius.

“Je n’attends pas seulement de l’art qu’il soit bon en tant qu’art, mais qu’il soit aussi ancré dans la vie. Je préfère entendre résonner Chopin dans la rue par une fenêtre ouverte que dans une salle de concert avec toutes ses fioritures.” (Witold Gombrowicz)

Comp.Marius, fabricants de théâtre depuis 1991, spécialisés de représentations en plein air.

Comp. Marius traduit et travaille des pièces de théâtre du répertoire classique mais aussi des romans, avec un goût particulier pour les comédies aux accents existentiels. Ce sont ainsi le plus souvent des œuvres d’auteurs du 20è siècle (e. a. Samuel Beckett, Thomas Bernhard, Marcel Pagnol, Bruno Schulz), mais aussi contemporains tels August Beaumarchais ou Johann Nestroy qui se voient métamorphosées dans une langue inédite et une dramaturgie parfois complètement renouvelée. Le nom Comp.Marius est issu du spectacle homonyme monté en 1999, qui a joué un rôle capital dans le parcours artistique des deux artisans de théâtre, et ce pour différentes raisons:

-Jouer en plein air et en extérieur-

C’est avec 'Marius' que Waas Gramser et Kris Van Trier quittent les salles de théâtre pour la première fois. A l’occasion de ce spectacle, de vieux gradins de cirque sont reconstruits et installés au bord de l’Escaut, les comédiens jouent en plein air et en plein jour, en accueillant personnellement leur public. Deux ans plus tard, comme rappel de cette vieille piste de cirque, ils construisent leurs propres gradins en bois. Depuis lors, et dans cet esprit, les textes classiques portés à la scène sont donnés en bordure de cours d’eau, dans des parcs, dans des terrains vagues ou de vieux hangars, la plupart du temps sous un soleil radieux mais aussi, parfois, sous la pluie torrentielle.

-Du pain et des jeux-

C’est d’ailleurs également avec le spectacle 'Marius' qu’est née l’association du pain avec les jeux : le spectacle étant présenté à midi, la troupe avait préparé des sandwiches pour les spectateurs évidemment affamés à cette heure-là. Par la suite, les représentations de 'Regain' et d’autres longs spectacles - comme 'la Trilogie', 'Manon et Jean de Florette' ou ‘Figaro’- ont systématiquement été accompagnées pour le public d’un repas simple et bon enfant. Ainsi, Comp.Marius conjugue avec le théâtre une autre importante composante sociale : le plaisir de partager un repas. Et lors des spectacles courts, les comédiens invitent simplement les spectateurs à venir prendre le verre de l’amitié. L’accueil du public est une autre particularité de la compagnie : les comédiens se font littéralement les hôtes du public.

-À l’international-

Depuis l’avant-première de la version française de ‘Marius’ à Nantes (2001), le rythme des représentations à l’étranger s’est intensifié, d’abord et surtout en France et plus tard aussi, en Espagne et Allemagne. Aujourd’hui, presque toutes les pièces de Comp. Marius connaissent une avant-première étrangère.

Constructions mobiles & pièces à écouter

Parallèlement à cette vocation artistique hors des salles de théâtre classiques, Comp.Marius s’est également lancée dans la réalisation de constructions mobiles : deux volées de gradins d’une capacité de 250 personnes en 2001 et 2008, une bibliothèque à ciel ouvert en 2010, depuis 2014, un établissement temporaire en résidence mobile avec le Musée de Middelheim et, la même année, la construction de plus petits gradins pour 80 personnes. En 2009, la compagnie découvre un nouveau genre: la pièce radiophonique, et développe une série de pièces à écouter sur de mini-installations: 'Tous ceux qui tombent' et Cycles radiophoniques de Harms.

Répertoire en âmes sœurs

La plupart des créations restent inscrites au répertoire de la troupe. Manière pour le public de mesurer le chemin parcouru par les artistes, il s’agit également d’une forte conviction, une façon de contrer l’attitude qui consiste à jeter ce qui n’est pas entièrement neuf.
Comp.Marius s’est associée avec Jan Decorte en 1999 pour former un petit collectif Shakespeare. Deux fois par an, ils travaillent ensemble à une nouvelle pièce qu’ils ajoutent au répertoire. Avec les Néerlandais de ’t Barre Land, Comp. Marius s’aventure sur le terrain de textes plus complexes. Leurs collaborations donnent régulièrement naissance à des spectacles acclamés par le public et la critique, et qui peuvent être vus dans les salles de théâtre classiques.